Il y a ce désir de tout contrôler....et le moment ou je ne contrôle plus rien !!!

Hebergeur d'images

Je pense que le problème majeur de cette maladie, c'est l'envie de tout vouloir contrôler.

Tout d'abord au niveau de la nourriture, je veux avoir le contrôle absolu du nombre de calories que j'avale par jour. Je veux contrôler mon poids, ne pas prendre un gramme au contraire, je veux voir les chiffres dégringoler sur le compteur de la balance et ceci à n'importe quel prix ! Mais je contrôle également le repas de mes proches, je ne supporte pas l'idée d'avoir mangé plus qu'eux, je culpabilise, cela me rend malade.

                                                                 Hebergeur d'images

 

Ensuite, dans la vie de tous les jours. Il y a ce désir de perfection, cette petite voix en moi qui me dit que je n'ai pas le droit d'échouer car sinon trop de gens seraient déçus, je dois être parfaite à leurs yeux. Pour cela je deviens excessive, tout vouloir ranger, vouloir contrôler le moindre petit détail, tout planifier…

                                                            Hebergeur d'images

 

Ce désir de perfection me pourrit la vie mais surtout la vie de mon chéri qui aux yeux de toute personne normale serait considérée comme quelqu'un de très ordonné mais pas pour moi, ce n'est jamais assez, et tout est dans le détail, cela en devient ridicule mais c'est plus fort que moi, et ça par contre je n'arrive pas à le contrôler. Bizarre non ??? Peut être pas! Car comment changer du jour au lendemain ces habitudes acquises depuis huit ans.

                                                          Hebergeur d'images

 

Alors le moment où je ne contrôle plus rien, c'est quand la crise de boulimie fait son apparition, dans ce moment là, il n'y a rien à faire, plus rien ne compte et ceci jusqu'à ce que je commence à avaler de la nourriture. Cela peut être n'importe quoi, je ne suis plus vraiment difficile depuis le temps il faut juste que je dévore, sans aucun contrôle de ma personne, à ce moment là c'est quelqu'un, quelque chose d'autre qui a pris possession de moi. Il vient me détruire pendant une heure ou deux, parfois plusieurs fois par jour puis s'en va me laissant là, coupable de ce que je viens de faire. En colère contre moi même de lui avoir céder.Hebergeur d'images


26/10/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres