Les édulcorants

Hostingpics

Moins caloriques et souvent plus sucrés au goût que le sucre lui-même, les édulcorants sont les remèdes bonne conscience à nos envies de douceur en plein régime…  Du moins, en apparence : car cet additif alimentaire ne comporte pas que des avantages. 
 Hostingpics
Les différents édulcorants :
-Les édulcorants des produits allégés… Qu'ils se présentent en poudre ou qu'ils soient déjà ajoutés aux aliments (yaourts, biscuits, chocolat…), ces édulcorants possèdent un pouvoir sucrant très puissant. Ainsi, la saccharine est 300 à 400 fois plus sucrante que le sucre, l'aspartame et l'acésulfame de potassium 150 fois plus, et le cyclamate 50 fois plus. Résultat : Même s'ils contiennent autant de calories que le sucre, leur pouvoir sucrant permet d'en consommer moins.
-Les édulcorants de bonbons et chewing-gums "sans sucre"… Ils possèdent quant à eux un pouvoir sucrant égal à celui du sucre, mais contiennent une valeur calorique inférieure : 2,4 Kcal/g contre 4 Kcal pour le saccharose.

Hostingpics

Pourquoi utiliser des édulcorants ?
Les édulcorants font fureur chez les "bouches à sucre" qui veulent surveiller leur ligne : leur fort pouvoir sucrant permet de satisfaire leurs envies gourmandes en limitant la prise de poids.
Ils sont également recommandés aux personnes en surpoids ou souffrant de diabète : une cuillère d'aspartame dans son yaourt ou son café permet de surveiller sa santé sans morosité.
Enfin, les édulcorants ne menacent pas les dents d'éventuelles caries, comme c'est le cas pour le vrai sucre.

Hostingpics

Pourquoi s'en méfier ?
Une logique toute simple : le sucre appelle le sucre… Le pouvoir sucrant des édulcorants réveille le palais et augmente les envies de sucré. Résultat : On a du mal à se contenter d'un seul yaourt ou biscuit… De plus, sachant que l'apport calorifique est moindre, on se ressert en toute bonne conscience !
Le risque?
Prendre la mauvaise habitude de consommer des aliments sucrés, augmenter sa production d'insuline et mettre en danger ses artères et à long terme son poids… 240 Kcal/100 g, cela n'a rien d'anodin. Par ailleurs, même si ces produits allégés sont pauvres en sucre, ils n'en restent pas moins riches en matières grasses.
Enfin, les édulcorants sont également peu digestes et fermentent dans le gros intestin. Une consommation excessive entraîne ballonnements, flatulences voire diarrhées.Hostingpics
 
Quelle attitude adopter ?
Mieux vaut manger du vrai sucre en petite quantité que des édulcorants. Si tu fais attention à ta ligne mais que tu es gourmande, préfère les yaourts natures avec une cuillérée de miel et deux carrés de vrai chocolat plutôt qu'une tablette d'allégé… Enfin,  privilégie les gâteaux « fait maison », achetés en pâtisserie ou cuisinés toi-même : des produits frais sans matières grasses ou sucres inutilement ajoutés, il n'y a rien de tel.
Si tu craques malgré tout sur les produits sucrés de supermarché, regarde bien les étiquettes : vérifie la valeur énergétique indiquée sur l'emballage, mais que la quantité de sucre (édulcorants ou non) dans les glucides et celles de graisses saturées dans les lipides soit minime.

Hostingpics TEEMIX 


15/01/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres