Régime protéiné

Hebergeur d'images

En adoptant une alimentation riche en protéines et pauvre en lipides et en glucides, l'organisme puise dans ses réserves adipeuses l'énergie dont il a besoin. Conclusion : on perd beaucoup de graisse et peu de muscles.

Comment ça marche ?


Les aliments consommés lors de ce type de régime sont riches en protéines qui ont deux avantages : le premier, c'est qu'elles ne peuvent être stockées. Conclusion : les protéines qui ne peuvent servir à l'organisme sont éliminées. Le second, c'est qu'elles dégagent 4 kcal/gramme, comme les glucides (qui en revanche peuvent être stockés), contre 9 kcal/g pour les lipides, facilement stockables eux aussi.

Hebergeur d'images

D'autre part, l'assimilation des protéines par l'organisme demande beaucoup d'énergie. 25 % des protides sont brûlées immédiatement par l'organisme après ingestion, contre seulement 3 % des graisses.

Autre point positif : les protéines sont plutôt rassasiantes : si l'on consomme des aliments riches en protéines lors d'un repas, on n'a plus faim pendant plusieurs heures, on n'a même pas envie de grignoter.

 

Hebergeur d'images

Un régime parfait pour resculpter sa silhouette


Le régime protéiné permet de perdre du gras tout en conservant la masse musculaire. Comme l'entretien de la masse musculaire demande davantage d'énergie que l'entretien de la masse grasse, plus la masse musculaire est importante, plus on brûle d'énergie, même en dormant, et plus on parvient à maintenir son poids ou à mincir.

Des expériences scientifiques ont prouvé que la thermogénèse (le nombre de calories brûlées au repos) était deux fois plus importante après un repas riche en protéines qu'après un repas "normal". Dernier point important : quand on supprime le sucre de son alimentation, l'organisme puise dans la réserve de glycogène présente dans le foie et dans les muscles. Quand cette réserve est épuisée, il puise dans les graisses du corps. En consommant davantage de protéines et moins de sucres, l'organisme puise ainsi dans ses réserves de gras ; de plus, il produit lors de cette opération une substance spécifique, les corps cétoniques, qui ont un effet coupe-faim puissant et sont naturellement euphorisants.

Hebergeur d'images

 

Quels aliments consommer ?


Les produits de la mer : coquillages, crustacés et poissons sont riches en protéines et généralement pauvres en graisses. Mais celles qui contiennent sont excellentes pour la santé : elles permettent de lutter efficacement contre les maladies cardio-vasculaires.

Les viandes : préférez les viandes maigres aux viandes grasses (dinde, poulet, bœuf maigre, abats, jambon dégraissé) car les graisses contenues dans les viandes sont dites "saturées". Leur forme semi-solide leur donne le désavantage de se déposer dans la paroi des artères et de favoriser l'apparition de maladies cardio-vasculaires.

Les produits laitiers maigres : lait écrémé, fromage et yaourt à 0 % de matières grasses.

A faire : manger beaucoup de légumes verts pour avoir en plus suffisament de minéraux et d'oligo-éléments.

Il existe une autre forme de régime hyperprotéiné : le matin, le midi, au goûter et le soir, on consomme un substitut de repas hyperprotéiné, riche en vitamines et oligo-éléments pour éviter les carences.

Hebergeur d'images

 

Précautions


Les personnes sujettes à des anomalies biologiques, en particulier de minéraux (potassium) ne devraient pas effectuer sans avis médical. Ainsi, un tel régime est déconseille aux insuffisants rénaux ou encore aux personnes prenant des médicaments qui peuvent perturber leur taux de potassium.

Les limites du régime protéiné

Hebergeur d'images


Le régime hyperprotéiné à base de substituts de repas est restrictif et monotone. Il faut être très motivé pour le mener à bien, car les substituts de repas n'étant pas spécialement gastronomiques, on n'éprouve plus de réel plaisir à manger. D'autre part, il coupe de toute vie sociale, à moins d'apporter avec soi son sachet de substitut de repas. A savoir : ce régime hyperprotéiné à base de substituts de repas doit être effectué sous surveillance médicale, sur une durée qui généralement n'excède pas deux à quatre semaines.

En ce qui concerne le régime hyperprotéiné à base d'aliments naturel, il est beaucoup plus agréable à suivre car l'on peut consommer en alternance viandes maigres, poissons, blanc d'œuf, coquillages et crustacés avec des fruits et des légumes sans assaisonnement.

Comme tout régime à visée amincissante, le régime hyperprotéiné doit être suivi d'une phase de stabilisation, où l'on réintroduit progressivement les aliments momentanément bannis, en quantité raisonnable. Si l'on ne respecte pas cette phase de stabilisation, on risque fort de reprendre rapidement le poids perdu.

Hebergeur d'images

 

J'ai tenté ce régime quand je m'étais mis dans la tête de gagner du muscle. J'étais une accro à la salle de gym, aux altères et au cours de body pump.

 

J'avais établie une alimentation ou je manger jusqu'à 180g de protéines par jour ( énorme pour ma taille et mon poids).

Hebergeur d'images

 

 Résultat ça a plutôt bien marché, j'ai pris du muscle mais également 10 kilos sur la balance, bien que ce soit essentiellement du muscle, je n'ai pas réussi à assumer ce chiffre 57kg !!!!!L'horreur pour moi. Mais sinon c'est vrai que ce régime associer à une alimentation riche en protéines m'a permis de diminuer considérablement ma masse graisseuse.

Hebergeur d'images

 

Je pense cependant que c'est un bon régime. Un ami ( très gros) à moi a perdu 60kilos avec suivi médical. Mon problème et que je fais toujours tout dans les extrêmes. Peut être qu'avec un suivi médical je n'aurais pas pris autant !!!Hebergeur d'images


25/11/2008
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres