Retour des Philippines, départ pour Toulouse!

Pas une seule crise aux Philippines, et en plus j'ai perdu un kilo.

 

 

 

J'ai pas mangé grand chose d'autres que du riz, des fruits et des soupes de légumes du à mes horraires de travails ( 12-13 heures/jour).

 

Bon ce matin, je dois vous l'avouer, j'ai craqué;( Cela faisait pourtant 8 jour que je n'avais pas fait de crises. Il faut dire que hier soir quand je suis rentrée, j'avais deux jours de retard, ( pensant être enceinte, on essaye depuis 7 mois) je me décide à faire un test qui s'est révélé négatif:(

 

 

 

Durant les trois derniers mois, le jour de mes règles je faisais une crise, sûrement mon inconscient qui criait sa tristesse. Hier soir, j'ai vraiment pris sur moi, j'ai fait en sorte de sortir voir un ami pour ne pas y penser et ça a marché! Mais ce matin, je me suis levée avec un sentiment d'échec....J'ai pris mon petit déjeûner tranquillement avec mon mari.

 

Je sentais bien que NESTOR ( c'est comme ça que j'appelle le petit être qui me dit de faire des crises, suite à ma lecture du livre Nestor , la bouffe et moi...) tournait autour de moi et attendait la moindre petite faiblesse pour se faire voir. Ca n'a pas râté, une petite dispute de rien du tout avec mon mari et voilà que je commence à croquer dans le croissant qui reste sur la table! ça y est la crise est lancée...

 

Voici mon petit NEstor...Il a l'air gentil, il se dit être mon ami, mais c'est un vrai démon!

 

 

 

Par contre, je m'aperçois bien que depuis que je crise beaucoup moins, la quantité de nourriture que je mange durant mes crises a considérablement baissée.

 

Donc ce matin voici ce que j'ai mangé avant d'aller aux toilettes:

 

un croissant

2 petites boules de pain avec beurre et confiture

4 barre de chocolat ( genre kinder)

3 gaufrettes ( celle que l'on met dans les coupes de glace)

1 bol de riz nature

 

Voilà, aprés avoir mangé cela, je me suis sentie vraiment pleine, avec ce sentiment habituel que j'ai après un crise...de la rage! Pourquoi me suis je laisser avoir, comment cela se fait il que je n'ai pas pu l'éviter.

 

Mess crises se chiffrent à 6 par mois depuis les trois derniers mois. J'en fait une ou deux toutes les 2 deux semaines. Je dirais que la plupart de mes journées sont désormais normales. Par normale, je veux dire que je n'ai même pas besoin de lutter contre Nestor car il n'est pas là.

Ce sont donc des journées que je profite à 10000% en ayant l'impression de découvrir un nouvel univers.

Puis il y a ces journées où il y a des contrariétés, des moments de stress, des petites disputes, Nestor arrive en courant et je l'entend me dire: " et je suis là si tu as besoin de réconfort", mais je suppose que le stress n'est pas assez fort car j'arrive à prendre le dessus, ou du moins à analyser les moments de stress et y trouver des solutions ou tout simplement positiver. Ainsi, Nestor part comme s'il était venu au bout de quelques minutes où je dois me concentrer pour ne pas le laisser entrer!

Et puis, il y a les jours où l'accumulation de stress aura était trop grande, ou je ne trouve aucune solution ou aucune façon de positiver ( genre test négatif alors que j'ai tant envie d'être enceinte...) et dans ces cas là, dans les moments où je suis vraiment faible, Nestor s'infiltre par la petite fissure.

 

Mais il n'a pas de chance car maintenant, je reprends vite le dessus et il n'a pas le temps de prendre racine!

 

Donc positivons, week end entre filles, cela veut dire:

 

rigolade

papotte

bronzette

cuisine

soirée jeux...

 

 

Toutes mes amies sont au courrant de mes TCA, je n'ai donc aucun stress au niveau des repas car je sais qu'elles vont tout faire pour ne pas me mettre dans des situations difficiles.

 

Je sais déjà qu'il y aura:

 

des salades à gogo

des fruits

du poisson

grillade de poulet

des sorbets au kiwi

du riz

 



01/07/2011
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 72 autres membres